Résidences
Vie étudiante
20 07 2023

Budget mensuel étudiant : Nos conseils pour le gérer au mieux | KLEY

Entre les courses, le logement ou encore les frais de scolarité, ce n’est pas facile de gérer son budget mensuel étudiant. Voici nos recommandations pour que tu profites de ta vie étudiante, sans stress !
Budget mensuel étudiant : Nos conseils pour le gérer au mieux | KLEY

Budget mensuel étudiant : comment bien l’optimiser ?

Qui dit vie étudiante, dit indépendance, sorties avec ses amis, studio ou chambre à soi, programmation des lessives… Mais cela veut aussi dire gestion de son budget mensuel étudiant ! Tu galères toujours à la fin du mois ? On te donne nos meilleures astuces pour finir le mois sans être dans le rouge.

Première étape : te renseigner sur les aides étudiantes

 

Pour bien gérer ton budget mensuel étudiant, commence tout d’abord par te renseigner sur les différentes aides étudiantes auxquelles tu peux bénéficier. Entre les différents organismes tels que la CAF ou la Sécurité Sociale, on peut vite s’y perdre. La team KLEY est là pour t’éclairer.

1. L’aide personnalisée au logement (APL)

 

L’Aide Personnalisée au Logement, aussi appelée APL, permet de réduire le montant de ton loyer. Elle est calculée par la CAF, la Caisse nationale des Allocations Familiales. Attention, il y a des conditions d’éligibilité à respecter pour l’obtenir : être locataire, avoir un titre de séjour pour les étudiants étrangers… Si tu es intéressé, on te conseille de lire notre article dédié aux APL en cliquant ici.

 

2. La bourse sur critères sociaux

 

Qui dit études supérieures, dit forcément investissement dans un ordinateur portable, une tablette ou encore des livres. Si tu n’as pas forcément les moyens et que tu veux alléger ton budget mensuel étudiant, sache que tu peux peut-être bénéficier de la bourse sur critères sociaux. Elle peut aller de 1000 à 6000 euros par an, et est généralement versée en 10 mensualités (sauf si tu en bénéficies pendant les vacances d’été). Pour la demander, tu dois :

 

- Être inscrit dans une formation initiale à plein temps en France ou dans un autre pays de l’Union Européenne
- Étudier dans un établissement d’enseignement supérieur qui est habilité à accueillir des boursiers
- Avoir moins de 28 ans lors de la première demande de bourse
- Avoir le bac ou un diplôme équivalent

 

Si tu n’es pas un étudiant français, des documents supplémentaires tels qu’un titre de séjour ou une attestation d’un foyer fiscal peuvent t’être demandés. N’hésite pas à te renseigner auprès de ton école, de ta mairie, ou sur les sites du gouvernement, comme etudiant.gouv.fr.
Enfin, les boursiers aux critères sociaux ont le droit à certains avantages : l’exonération des droits d’inscription universitaires, de la CVEC…

 

Tu n’es pas sûr de pouvoir toucher la bourse sur critère sociaux ? Pas de panique ! Grâce à des simulateurs en ligne, tu peux vérifier si tu es éligible, et connaître le montant auquel tu as le droit.

 

Deuxième étape : lister les dépenses mensuelles dans son budget étudiant

 

Une fois que tu connais ton budget étudiant mensuel, tu peux checker tes rentrées d’argent (rémunérations de ton job étudiant, aide de tes parents, etc), et prévoir tes dépenses du mois (courses, abonnement téléphonique, prêt étudiant à rembourser etc). Tu pourras ainsi te rendre compte du montant que tu accordes dans chaque catégorie de dépenses.

 

1. Le logement

 

Une grande partie du budget mensuel étudiant est consacré à son appartement. Voici les dépenses qu’inclut ton studio :

 

- Le loyer, qui diffère selon la taille de ton appartement, mais également selon où tu comptes habiter : Lyon, Lille, Bordeaux… Par exemple, un appartement à Paris ou dans une ville qui fait partie du top 5 des villes étudiantes (comme Toulouse) peut coûter entre 500 et 1000 euros. Alors que dans d’autres villes, la fourchette peut être de 400 à 700 euros. Si tu sais déjà dans quelle ville tu souhaites t’installer, sache que le quartier joue également sur le prix. Choisis-le selon ton budget, mais également tes besoins !

 

- Les charges, c’est-à-dire l’électricité, l’eau et le chauffage, s’ils ne sont pas inclus dans ton loyer.

 

- L’assurance habitation, qui est obligatoire quand on loue un logement. Beaucoup d’assureurs proposent des tarifs étudiants, alors n’hésite pas à te renseigner et à comparer les différentes offres.

 

- Les meubles, si jamais ton appartement n’est pas meublé. Tu peux également consacrer une partie de ton budget pour l’aménagement et la décoration de ton logement, afin de t’y sentir bien.

2. L'alimentation

 

Les courses alimentaires sont le deuxième poste de dépense d’un étudiant. Alors, avant de faire tes courses, il est important de définir combien tu es prêt à mettre chaque mois dans ta nourriture. Pour te donner une idée, le budget nourriture moyen pour un étudiant se situe généralement entre 200 et 300 euros. À toi de le déterminer selon tes moyens !

3. Les transports

 


Bus, tramway, vélo… Ce sont les indispensables pour se déplacer en ville. Si jamais tu as un studio étudiant bien situé, avec commerces et campus à proximité, bingo pour toi ! Tu n’auras qu’à marcher, ou payer des tickets de transport pour les déplacements occasionnels qui sont loin de ton quartier. Mais si jamais ton école est située à plus de 25 min de chez toi à pied, et que ton appartement étudiant est desservi par les transports, nous te conseillons de consacrer une partie de ton budget mensuel étudiant à un abonnement de transports en commun. Pour connaître les différents tarifs et les réductions étudiantes, rends-toi sur le site de la mairie de ta ville ou demande aux étudiants autour de toi !

 

Une autre solution pour les sportifs : tu peux également investir dans un vélo, des rollers ou une trottinette électrique. Tu feras rapidement des économies et c’est bon pour la planète !

4. Les loisirs

 

Étudier c’est bien, mais décompresser après les révisions et les examens, c’est encore mieux ! Après avoir déterminé combien tu étais prêt à mettre dans ton logement, les courses de nourritures et les transports, tu en déduiras le montant que tu peux consacrer pour te faire plaisir dans ton budget mensuel étudiant. Ça peut être un budget voyage pour partir en week-end entre potes, comme un budget pour tes cours de danse pendant ton temps libre. À toi de l’ajuster et de le consacrer à ce qui te donne envie !

 

Tu es passionné de sport ou de photographie ? N’hésite pas à te rapprocher des différentes associations étudiantes présentes dans ton université ! Non seulement ça te permettra de faire des rencontres, mais en plus tu pourras partager ce que tu aimes avec d’autres étudiants, généralement moins cher ou à moindre coût.

 

5. Le restaurant universitaire et les réductions étudiantes

 

Tu n’as pas le temps de faire les courses, et les restaurants à côté de ton campus sont trop chers ? Tu peux te rendre dans un restaurant universitaire à un prix très avantageux. En effet, les étudiants boursiers, ou en précarité financière peuvent y manger pour 1€ seulement. Les étudiants non-boursiers peuvent également bénéficier du menu à 3,30€.

 

Si jamais tu n’as pas envie de prendre tes repas au restaurant universitaire et que tu préfères manger dehors avec tes potes, sache que certains fast-food ou restaurateurs proposent des menus à tarif réduit, exclusivement pour les étudiants. Une manière pour toi de te faire plaisir, tout en faisant des économies.
Sinon, tu peux toujours te mettre au meal-prep et préparer tous tes repas de la semaine en avance, ou bénéficier de codes promos grâces à des applications étudiantes !

6. Les bons réflexes pour avoir une bonne sécurité sociale

 

Bonne nouvelle si tu es français et que tu vas devenir étudiant : tu n’as pas besoin de chercher une nouvelle sécurité sociale ! Tu es automatiquement pris en charge par l’Assurance maladie. Il y a cependant des petits gestes à faire pour être bien remboursé de tes frais de santé et qu’ils aient moins d’impact sur ton budget mensuel étudiant :

 

- Créer un compte ameli sur ameli.fr, pour suivre tes remboursements ou actualiser tes informations personnelles (adresse, RIB, médecin traitant, etc).

 

- Trouver et déclarer un médecin traitant, surtout si tu déménages.

 

- Mettre à jour ta carte vitale au moins une fois par an, dans une pharmacie ou dans ta caisse d’assurance maladie.

 

Petit tips : Quand ta sécurité sociale est prise en charge par l’Assurance maladie, tes frais de santé sont remboursés à 70%. Tu peux être remboursé à 100% en souscrivant à une complémentaire santé. On te conseille d’en trouver une qui propose des offres étudiantes, ou simplement te rattacher à celle de tes parents.

 

Enfin, si tu es un étudiant étranger ou que tu veux partir étudier dans un autre pays, tu devras suivre d’autres démarches. N’hésite pas à te renseigner auprès de l’Assurance Maladie.

 

7. Le prêt étudiant garanti par l’Etat

 

Si jamais tous ces tips et toutes ces aides ne te suffisent pas pour financer tes études ou que tu ne peux pas en bénéficier, tu peux toujours souscrire à un prêt étudiant garanti par l’Etat ! Ce qui le différencie des prêts étudiants de base, c’est que c’est l’Etat français qui se portera garant de ton prêt via la Banque Publique d’Investissement (BPIFrance). Pratique pour augmenter ton budget mensuel étudiant quand tu n’as pas de garant ou quand tes parents ne peuvent pas l’être !

 

Montant, âge requis, modalités de remboursement… Nous t’avons préparé un guide pour souscrire au prêt étudiant garanti par l’Etat.

 

Dernière étape pour optimiser ton budget mensuel étudiant : Lancer les démarches !

 

Ça y est, tu sais comment optimiser un budget mensuel étudiant ! Il n’y a plus qu’à effectuer les demandes auprès des organismes proposant les aides dont tu penses pouvoir bénéficier. Prise de rendez-vous, envoi de mails, documents à remplir… Si jamais les démarches semblent être un parcours du combattant, demande un coup de main à la team KLEY de ta résidence. Et si jamais tu es plus motivé que jamais et que tu peux te dégager du temps, n’hésites pas à chercher un job étudiant !

 

Ne restez pas seul avec vos questions !
Pour en savoir plus sur nos résidences étudiantes, nos services, votre futur logement étudiant, nos prix, la réservation ou même la couleur de la moquette…;-) Nous sommes à votre disposition pour répondre à absolument toutes vos questions !
Rentrée 2024 !
Les tarifs pour la rentrée 2024 seront en ligne dès le mois d'avril. Vous pouvez dès maintenant remplir votre dossier de pré-réservation pour un logement KLEY !