Résidences
Bon plan
23 06 2022

Demande APL étudiant : guide complet | KLEY

Une fois de plus KLEY au-devant des bons plans ! À l’honneur aujourd’hui : la demande APL pour le statut étudiant. Un solide appui pour réaliser des économies ! Suis-nous, on t’explique tout !
Demande APL étudiant : guide complet | KLEY
Tout savoir sur l’APL étudiant
Une fois de plus KLEY au-devant des bons plans ! À l’honneur aujourd’hui : la demande APL pour le statut étudiant. Un solide appui pour réaliser des économies ! Suis-nous, on t’explique tout !
#L’APL : On peut décoder ?

 

Tu viens de prendre ton indépendance et tu vas très vite devoir t’habituer à l’administration et son lot d’acronymes divers et variés ! Pas de panique ! KLEY te guide et t’aide à comprendre toutes les subtilités des organismes qui permettent une meilleure maîtrise de ton budget.

Pour commencer, voici quelques termes avec lesquels te familiariser !

 

 

L’APL, quésaco ?

 

APL, c’est Aide Personnalisée au Logement. Elle se dit personnalisée car chaque situation est unique ! Cela te permet ainsi de recevoir une aide financière calculée en fonction de tes revenus et de tes dépenses. Les APL sont uniquement utilisables pour réduire le montant de ton loyer.

 

Et la CAF ?

 

La CAF, c’est la Caisse Nationale des Allocations Familiales. Et non, il ne faut pas forcément être une famille pour y être rattaché ! Même les étudiants en dépendent. C’est d’ailleurs la CAF qui te verse les APL, et c’est à eux qu’il faut s’adresser en cas de pépin.

 

Allocataire ?

 

Autant t’y faire dès à présent le terme « allocataire » revient souvent ! Un allocataire est un bénéficiaire d’une aide financière (dite allocation !). En résumé, quand tu touches l’APL, tu es considéré comme allocataire !


Une fois l’inscription auprès de la CAF effectuée, un numéro d’allocataire est attribué. Ce numéro, c’est le sésame ! Il est à conserver précieusement car c’est l’unique identifiant auprès de cet organisme et il est demandé lors de chaque connexion au compte.

 

#Qui peut bénéficier de l’APL ?
Mineurs et majeurs

 

Tu es mineur ? Pas d’inquiétude ! Aucune condition d’âge minimum n’est exigée ! Il suffit que ton bail soit signé ou cosigné par tes parents.
Si tu es élève du supérieur et locataire auprès d’un bailleur ou d’une résidence étudiante en France, alors tu peux espérer prétendre aux APL.

Pour cela, il suffit que tes ressources le permettent mais également que ton logement soit éligible à l’APL. C’est le cas des logements KLEY !

 

Les cas d’inéligibilité à l’APL

 

Attention ! Certaines situations ne permettent pas de toucher d’APL. En effet, elles sont très accessibles mais elles restent des aides pour alléger les problèmes financiers liés aux loyers.

 

Si tu es encore rattaché fiscalement à tes parents, il est tout à fait possible de les percevoir, sauf dans le cas où ils payent l'impôt sur la fortune, car ils sont considérés comme à même de t’aider. Dans le même cas, si tu loges chez un membre de ta famille, tu ne pourras pas toucher les Aides Personnalisées au Logement car la CAF considère que ton loyer est bas ou inexistant.

 

Bourse et APL : ça match !

 

Tu bénéficies d’une bourse universitaire ? Bonne nouvelle : c’est compatible avec ta demande APL. C’est le cas de beaucoup d’étudiants ! Mais attention à bien gérer son budget malgré tout, comme avec des plats économiques par exemple !

 

 

#Comment savoir si je suis éligible à l’APL ?

 

Il existe de nombreux sites de simulation pour tester ton éligibilité à cette aide. Parmi eux, le simulateur CAF, disponible directement sur le site de l’organisme.

Le montant de l’APL étudiant est calculé en fonction de tes revenus et de ton logement. Par exemple, les APL seront plus importantes si tu habites dans un studio que si tu es en colocation. Elles sont aussi plus basses si tu loues un appartement meublé.

Pour te donner une idée, le montant de l’APL pour un étudiant est entre 100€ et 150€ par mois. Une belle cagnotte mensuelle qui te donne la possibilité te faire plaisir ou simplement de remplir la tirelire !

On te conseille d’aller faire un tour sur le simulateur officiel de la CAF pour savoir si tu peux y prétendre, et à quel montant tu as droit !

 

#Comment faire la demande APL ?

 

Après vérification sur le simulateur, tu réunis toutes les conditions d’éligibilité à l’APL ? C’est le moment de lancer ta demande !

Soirée au calme ? Dimanche pluvieux ? Fais une pause avec Netflix et connecte-toi sur le site de la CAF pour créer ton dossier.

Attention ! La demande ne peut être faite qu’au moment de l’entrée dans le logement. Si tu viens de te procurer les clés de ton futur « Home Sweet Home », c’est le timing idéal pour entamer les démarches.

Peu après tes premiers pas sur le site, tu recevras un mot de passe par SMS. Celui-ci pourra être personnalisé lors de ta première connexion. D’ailleurs, pour te permettre un accès facile et à tout moment, n’hésite pas à télécharger l’application sur ton téléphone. Cela te permettra d’accéder à ton compte en un clic et de pouvoir gérer tes démarches où que tu sois.

Lors de la création de ton dossier APL, il te sera demandé de scanner plusieurs documents en fonction de ta nationalité et de ton profil. Il faut envoyer tous les documents pour valider ta demande. On te les donne au cas par cas :

 

Pour les étudiants français

 

- Ta carte nationale d’identité, ton passeport, ton extrait d’acte de naissance ou ton titre de séjour en cours de validité
- Un RIB à ton nom
- Une attestation de loyer complétée, datée et signée par ton propriétaire.
- Une déclaration de ressources à N-2.

 

Pour les étudiants européens et Suisse

 

- La copie de ton passeport
- Ton extrait de naissance
- Une attestation de couverture médicale
- Un RIB à ton nom
- Une attestation de loyer complétée, datée et signée par ton propriétaire.
- Une attestation sur l’honneur relative à tes ressources

 

Pour les étudiants hors union européenne et Suisse

 

- Le titre de séjour régulier
- L’extrait de naissance
- La photocopie du passeport
- Un RIB à ton nom
- Une attestation de loyer complétée, datée et signée par ton propriétaire.

 

 

Concernant l’attestation de loyer, les locataires KLEY peuvent se la procurer directement sur leur espace internet. Pratique non ?

 

#Le conseil KLEY pour ta demande d’APL étudiant

 

Maintenant que tu es entré dans l’indépendance et les responsabilités, saches que tu auras régulièrement besoin de fournir ces documents. Toute demande administrative digne de ce nom ou la réalisation d’opérations bancaires et même l’inscription à une salle de sport requiert la transmission de la pièce d’identité, du RIB, du justificatif de domicile… Nous te conseillons donc de toujours avoir ces documents sous la main !

Dropbox, Google Drive, Cloud, Onedrive… Il existe une multitude d’outils sécurisés te permettant de présenter tes documents rapidement à n’importe quel moment ! Un gain de temps considérable pour effectuer tes formalités efficacement.

#Et après avoir formulé sa demande d’APL, il se passe quoi ?

 

Une fois ton dossier finalisé et envoyé via la plateforme, il est soumis à l’étude de la CAF. Les services de cet organisme sont répartis par département. Ton rattachement est forcément lié à ta résidence principale. Étant donné que le dossier est monté en ton nom il s’agira donc de renseigner l’adresse du logement pour laquelle tu demandes l’APL.

 

Le traitement de la demande

 

Le traitement de ta demande peut prendre jusqu’à deux mois (d’où l’importance d’effectuer ta demande dès l’obtention de tes clés). Les services de la CAF identifient tes revenus, ton logement mais également ton statut. La Caisse d’Allocations Familiales en identifie plusieurs :

1/ Tu vis avec ton.ta conjoint.e ?
Alors vous toucherez les aides pour vous deux. Mais attention, seul l’individu qui remplit le dossier est nommé interlocuteur de la CAF.
Dit comme ça, cela peut paraître défavorisant, mais le montant est nettement plus élevé !

2/ Tu vis avec ton.ta conjoint.e mais tu n’apparais pas sur le bail ?
L’aide est attribuée à la personne qui occupe le logement. Si la déclaration laisse apparaître le nom d’un conjoint ou d’une conjointe alors vos deux revenus sont pris en compte dans le calcul.

3/ Tu es en colocation ?
Comme l’ensemble des locataires du logement, il faut bien que ton nom et prénom figurent sur le contrat de bail. La CAF marque la nuance entre le fait de vivre en couple et de vivre en colocation.
Dans le cas d’une colocation, chaque locataire fait un dossier, ce qui n’est pas le cas quand on se déclare en couple. Tu dois donc seulement déclarer la partie du loyer que tu payes, et non le loyer global.

 

En règle générale, si le nombre de locataires venait à baisser alors il te faudrait actualiser ta demande auprès de la CAF en précisant le nouveau montant de ta part de loyer. Comme le loyer est plus élevé, l’APL augmente !

 

 

Le résultat final

 

Tu es ensuite notifié pour connaître la somme allouée dans le cas où tu serais bien éligible à l’Aide Personnalisée au Logement. Tu connaîtras également la date du premier versement.

Ta demande a été rejetée ? Tu as toujours la possibilité de contester la décision en faisant un recours préalable par courrier envoyé en accusé de réception. À noter qu’il est impossible d’utiliser les résultats obtenus par le biais du simulateur CAF pour contester le montant réellement attribué.

Info pratique : Une fois ta demande validée, nul besoin d'actualiser ta situation. En effet, les ressources prises en compte sont celles des 12 derniers mois et elles sont actualisées automatiquement tous les 3 mois.

 

#Quand est-ce que je reçois mes APL ?
Des aides non rétroactives

 

Attention, les aides de la CAF ne sont pas rétroactives ! Cela veut dire que la date de début des APL correspond à la date de demande et non la date de l’entrée dans ton logement.

Si ta demande prends du temps à être étudiée, attends-toi à avoir une régulation pour ton premier versement ! En général, tu reçois l’Aide Personnalisée au Logement aux alentours du 5 du mois. Elle peut être transmise directement au locataire ou au bailleur. Dans ce cas, tu n’auras que le différentiel à payer.

 

Les Congés d’été à anticiper !

 

Au printemps, la CAF t’enverra une notification ou un courrier pour savoir si tu conserves ton logement étudiant pendant l’été. Et c’est là qu’il faut être vigilant et assidu ! Car sans retour de ta part, les prestations sont automatiquement suspendues !


Donc si ton intention est de conserver ton logement pendant l’été, pense à envoyer la quittance du mois de juillet !

 

#Les autres petites spécificités
Je quitte mon logement étudiant, que dois-je faire ?

 

Tes projets te conduisent ailleurs et tu t’apprêtes à quitter ton logement étudiant ? Alors il faut le déclarer à la CAF. Rends-toi dans la rubrique « Modifier mon profil » et entres-y les changements à déclarer puis tu pourras valider.
Ton dossier sera traité par les services de l’organisme et une notification te sera adressée environ 15 jours après avoir signalé ces changements.

 

Dans le cas d’un déménagement dans un autre département (quitter Lille pour intégrer la résidence KLEY Brest par exemple), il faudra réclamer le formulaire « Changement de CAF ». Ce formulaire permet un traitement rapide et t’évite de perdre tes droits ou d’avoir des mois de carence !

Est-ce qu’il existe d’autres aides au logement ?

 

Oui !


La Caisse d’Allocations Familiales regroupe différents types d’aides qui s’adaptent aux différentes situations. Ainsi, si tu n’es pas éligible à l’APL, tu peux peut-être bénéficier de l’ALF ou de l’ALS :
- L’ALS (Allocation logement à caractère social) concerne toute personne habitant seule ou avec son.sa conjoint.e, n’ayant pas de personne à charge. Cette aide couvre les logements non-conventionnés, contrairement à l’APL qui couvre les logements conventionnés. A toi de voir avec ton propriétaire ou ton bailleur l’aide à laquelle tu as le droit !

- L’ALF (Allocation logement à caractère familial) concerne toute personne, étudiant ou non, avec une personne à charge (c'est-à-dire un enfant).

Au même titre que l’APL, le niveau d’allocation de ces aides dépend des critères qui composent ta situation (revenus, niveau du loyer, situation familiale…). Bien sûr, il n’est pas possible de cumuler ces prestations. A toi de faire de savants calculs pour savoir ce qui est le plus intéressant dans ton cas.

Ne restez pas seul avec vos questions !
Pour en savoir plus sur nos résidences étudiantes, nos services, votre futur logement étudiant, nos prix, la réservation ou même la couleur de la moquette…;-) Nous sommes à votre disposition pour répondre à absolument toutes vos questions !